Un coach, pour quoi faire

Si je pose cette question c’est que l’appellation en elle-même peut sembler prétentieuse. Prétendre coacher un dirigeant alors que son métier est de décider, innover, trouver de nouveaux marchés, prendre des risques, négocier avec les banquiers, les clients, les fournisseurs, arbitrer, faire vivre ses salariés et encore d’autres responsabilités qu’il serait trop long d’énumérer ici.

Et pourtant, c’est mon métier même si j’ai eu quelques fois du mal à l’avouer.

  • Que faites vous ?
  • Je suis coach.
  • Ah oui…  coach de quoi ? Tout le monde est coach, en sport, en cuisine , en vie matrimoniale, en décoration….
  • Un coach de dirigeants d’entreprise
  • Oh mais c’est intéressant ça, en quoi ça consiste ?

Effectivement, lorsque je précise mon activité, mes interlocuteurs y trouvent de l’intérêt car le métier de dirigeant a une particularité essentielle : La plupart démarrent sans savoir que ce qu’ils vont avoir à traiter c’est pratiquement tout sauf la raison pour laquelle ils ont choisi de devenir dirigeant.

Pourquoi créons nous ou reprenons nous une entreprise ?

Par amour d’un métier, parce que nous avons inventé un produit, un service, pour l’indépendance, pour l’aventure…

Mais combien le font pour guider, accompagner, faire progresser des femmes et des hommes, pour résoudre des conflits, pour organiser la production, pour veiller à la rentabilité, pour toujours chercher de nouveaux débouchés car c’est d’eux que dépend la vie de dizaines et plus de salariés ? Or c’est de tout cela qu’est composée plus de la moitié de la vie du dirigeant et je prétend que cela peut être passionnant. Je vous entends déjà :

– Vous voulez rire ! Passionnant de régler les problèmes à la petite semaine, de courir après l’argent, le temps, les collaborateurs jamais satisfaits ?
– Vous présentez les choses sous un angle négatif et restrictif : il s’agit de créer les conditions pour que ce groupe humain qui compose votre entreprise, œuvre ensemble à sa réussite, et ça c’est passionnant. C’est du management.
– Oui mais on ne peut pas tous être fait pour manager
– C’est exact, alors il s’agit de trouver les bonnes personnes pour les mettre à la bonne place et de garder celle qui vous convient, c’est à dire où vous êtes le meilleur.

Vous connaissez l’adage : il n’y a pas de problème sans solution, si l’on ne trouve pas de solution c’est que le problème est mal posé.

Le premier travail du coach c’est de vous aider à bien poser le problème.
Et puis, il n’est pas question de vous laisser au milieu du gué.

Une fois le problème posé, on entre dans le travail en profondeur qui permettra au dirigeant de trouver ses propres solutions, celles qui seront adaptées :

  • à la fois à lui, ce qu’il est  avec ses valeurs, ses convictions, ses compétences, ses expériences, sa vision de son entreprise, de la vie, de ce qu’il souhaite pour son entreprise et ses collaborateurs….
  • et à son entreprise avec l’histoire vécue par tous et chacun, avec les joies, les blessures, les compétences ignorées….

Le travail du coach est de faire émerger tous ces éléments. .

Le coach est un accoucheur de talents

Ce n’est pas lui qui fait le travail. Telle la sage-femme, il guide, accompagne, encourage, stimule et quelques fois, en cas de blocage, donne le coup de pouce déclencheur. Pour cela il s’appuie sur son vécu d’humain et son expérience de professionnel quelle que soit sa profession d’origine. Il s’appuie aussi sur des méthodes et techniques qu’il a intégré lors de ses nombreuses années de pratiques, les formations qu’il a suivi et qu’il continue à suivre, car un coach est quelqu’un qui se forme en permanence.

Pour lui, tout fait sens .

Coach de dirigeants